Les Patchach’s, un duo d’improvisatrices qui relève le défi de cette littérature hors du livre au croisement entre poésie, performance et autres genres issus de l’oralité. Il développe des formes partici-patives prenant appui sur des dispositifs d’ateliers d’écriture.

Les performances du duo peuvent être l’occasion d’une rencontre avec un ou plusieurs musiciens. Cette Rencontre entre musiciens et poètes ne peut qu’être unique car elle est le fruit d’une impro-visation dans l’instant.

Uzeste musical (33), août 2019

Les Patchach’s rencontrent l’univers d’Emile Rameau. Une improvisation qui se construit dans l’instant : trou noir en caisse claire sur fissure de mur en prise directe avec un bris de chaise...

23 juin 2019 : Festival Tous en scène à Vaux le Pénil (77)

Les Patchach’s invitent le musicien Philippe Laccarrière pour la perfor-mance De quoi payer le passeur.

L’improvisation se tisse autour d’une trame faite à partir de textes lus. Ces textes sont issus du travail d’écriture de Stéphanie Fouquet et Patricia Cros. Ils sont des supports d’improvisation et croisent les thèmes musicaux pro-posés par Philippe Laccarrière. Un petit dispositif d’atelier d’écriture permet aux spectateurs de s’impliquer dans les moments d’improvisation et de nourrir le débat final.

Festival Lezarts urbains, La ferté Alais 2018

Les Patchach’s invitent le musicien Olivier Hestin pour une performance en quatre sets. Quatre façons différentes de construire l’improvisation en croisant rythmes et mots.

En amont de la performance, le public du festival est invité à écrire sur la grande fresque déroulée au sol. Les mots de la fresque serviront de maté-riau à l’improvisation poétique orale.

Le percussionniste Olivier Hestin se met en recherche pour créer des uni-vers sonores en utilisant aussi bien des éléments de la batterie «classique» que des objets insolites de récupération qu’il appelle récupercussion.